AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Que trouverons nous ? ( pv Ashley )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Dean Callahan
Membre adoré


♫ Avatar : Bradley Cooper
♫ Pseudo : Trinette


Carte d'identité
♫ Age du perso:
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Que trouverons nous ? ( pv Ashley ) Mar 20 Mai - 14:59


She's alive !
AVEC ASHLEY ROTENBERG

Cela fait maintenant deux mois que je suis de retour aux States. Après vingt milles tentatives ratées pour retourner sur le terrain, je vais enfin reprendre l'avion aujourd'hui. Ma santé est maintenant au beau fixe, à part les traces de brûlures et les cicatrices, je n'ai plus de marques physiques de mon enlèvement. Par contre, mentalement, tout est bien différent. Je ne dors quasiment plus, je fais cauchemars sur cauchemars, je deviens agressif et surtout invivable pour ma famille. Je ne vous parlerai pas de Tracy et moi, je crois que c'est bien trop tôt pour tirer des conclusions. Ce serait trop hâtif, je préfère largement que nous continuions à prendre notre temps. C'est mieux pour tout le monde et surtout pour notre fille à qui nous ne voulons donner aucun faux espoir !

Je suis assis dans l'avion, silencieux, aux côtés de Ashley. Oui mon amie ne me quitte quasiment plus d'une semelle. Je suis sur que Ash' est aussi impatiente que moi de connaitre la vérité. De savoir ce qu'il est réellement arrivé à Grace. Nous sommes donc tous les deux silencieux, je crois qu'elle part dans la même optique que moi. Elle était vivante au moment où je suis parti, où j'ai été sauvé, mais l'est-elle encore au bout de deux mois ? Et retrouverons-nous sa trace ? Enfin pour cette dernière chose, je suis bien disposé pour dire que oui. Car ma collègue a bien réussi à remettre la main sur moi ! Je lui prends alors la main, je suis vraiment heureux qu'elle m'aie cru au point de m'aider à reprendre cet avion direction le Centrafrique. Nous sommes une équipe de 26 dont nous deux. Mais vous n'imaginerai même pas la suite ! C'est moi qui aie la direction de mon régiment. Et oui, pour ceux qui l'ont oublié, je suis monté en grade. Alors je compte bien menée cette mission à bien, retrouver Grace et pouvoir donner des réponses à son fiancé, mais également pour toutes les personnes inquiètes et tristes qui l'attendent au pays !

Je me suis assoupi pour le reste du voyage et je me suis fait réveillé par Ashley, me secouant doucement le bras. J'ouvre alors difficilement les yeux, la lumière m'éblouit sans parler de mon envie de bailler. Ce que je fais d'ailleurs directement, ma mains sur la bouche ! Puis j'enlève ma ceinture, remet mon couvre chef et je me lève pour donner l'ordre à mes hommes de descendre de cet avion cargo. Cela me fait drôle de donner des ordres ! Une fois descendus tous, le compte à rebours débute. Entre les recherches sur le terrain qui sont fait par mes hommes, ou encore les interrogatoires d’autochtones menés d'une main de maitre par Ashley ! Un long mois que nous sommes ici, où nous passons chaque minute de notre temps à rechercher notre amie et pourquoi pas les autres survivants qui l'accompagneraient !

Un mois que nous tournons en rond, que nous ne trouvons que du vent, jusqu'à ce qu'un rebelle tombe sous nos mains et nous supplient de le laisser en vie. J'ai mon fusil sur sa tempe, j'ai envie de lui en tirer une, je ne pourrais oublier son regard, son visage, son sourire lorsqu'il a tué cette doctoresse devant mes yeux. Oui, je le reconnais et lui aussi. A première vue, il n'y croyait pas ses yeux, comme si il voyait un fantôme. Mais il est vrai que pour eux, j'étais mort et enterré sous une couche de sable rouge et brulant . Il finit par nous donner l'adresse d'un bunker, nous parlant d'une cave et précisant qu'il n'y avait aucun survivants.

PAS DE SURVIVANT, voilà la phrase qui me reste, celle qui me colle à la peau. Bah oui, si on était venu quelques jours plus tôt, elle serait encore vivante. Car je continue à garder en moi l'idée qu'elle n'est pas morte le jour où j'aurais dû l'être. Et j'avoue que même maintenant, malgré cette phrase, je crois qu'elle est encore en vie. Dans mon coeur, c'est sûr Grace Burton est encore en vie ! Alors nous ne tardons pas, nous prenons la route, la plupart de mes hommes font une sieste bien méritée avant d'arriver à l'endroit indiqué par le rebelle. Moi et deux autres, dont j'ai totale confiance guette au cas où nous tomberions dans un guet append ! Ashley, elle travaille sur le terrain que nous allons découvrir, pour savoir de quel côté nous devrions attaqué, quelle pourrait être la meilleure stratégie. Mais une question reste sur toutes les lèvres, que trouverons nous là bas ?

© EKKINOX

_________________

"J'aime quand un plan se déroule sans accrocs!"
Malheureusement, c'est la véritable vie, nous ne sommes pas dans un film
!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ashley Rotenberg
Membre adoré


♫ Avatar : Diane Kruger
♫ Crédits : Obsession27
♫ Pseudo : Priscillia


Carte d'identité
♫ Age du perso: 27ans
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: Que trouverons nous ? ( pv Ashley ) Jeu 22 Mai - 18:51

Ashley & Dean

« Que trouverons nous? »

Deux mois que l'enfer est terminé, que les peurs et le stress qui m'envahissait avait disparu. J'ai vécu deux très longs mois, la peur chaque minute et à chaque moment ou mon portable sonner. J'étais nommée pour enquêter sur l'enlèvement de Dean et ses troupes, tout été terminé quand on a retrouvé mon ami. Mais, il y a encore quelque chose qui n'est pas fini, retrouver Grace, médecin et ami de date à moi et Dean. Je suis la seule à le croire, savoir que notre amie respective est en vie, quelque part en Centrafrique. Grâce à cette mission, ça ma aidé à avancer et faire comprendre à ma famille que je n'étais pas celle qu'il s'imaginait. J'ai révéler à chacun d'entre eux ma vie, ce que je faisais et ma mission pour ramener Dean, j'ai promis de les protéger et aussi ils m'ont promis de garder le secret.

Deux mois, et je dois repartir en mission avec Dean, j'ai fais une promesse à mon ami. Je dois partir avec mon ami, je suis certaine qu'on retrouvera Grace et je suis la seule à la croire. J'enfile ma tenue, je me regarde dans le miroir, j’espérais que ce soit la dernière fois et que tout ira bien. Nathan me rejoins à mon retour je prendrais des vacances, enfin je vais essayer. Puis, mon envie de maternité, je souffle un bon coup et direction le lieu d'embarquement. Dean est là, monté de grade et 26 hommes et femmes à ses ordres, je me positionne à ses côtés en écoutant ses ordres. Une fois terminé, on monte à abord et direction le Centrafrique pour une mission particulière. Je ne quitte plus ou presque Dean, depuis je m'inquiète trop facilement et je suis bien une personne en qui il peut compter jour et nuit. Sa main sur la mienne, je sers la sienne amicalement. On va y arriver, je suis prête à tout pour retrouver mon amie, prouver au monde que l'on n'est pas fou.

Le voyage est long, je pose ma tête contre une partie de l'engin, je ferme les yeux en pensant à des milliers de choses. Je les ré-ouvre, Dean dors mon regard posé sur lui, je souris timidement. C'est étrange de nous voir aussi complice, mais il est pas comme tous ses hommes que j'ai rencontré, c'est un ami en or! Tracy devrait comprendre et savoir que son mari est un homme en or, il me fait pensé à Nathan. Je soupire, l'avion cargo se pose. J'appel Dean, il se réveille fatigué je vois ça sur son visage. Il se lève, les troupes aussi je me positionne toujours à ses côtés. Les ordres donnés, nous débarquons en Centrafrique!

On s'active et on se met au travail, nous sommes plonger corps et âme dans cette mission. Je travail comme une dingue, interrogation, je fais des recherches en toutes profondeurs, parfois je tourne en rond. Je m'énerve, car je me dis qu'on va pas y arriver, mais Dean est là pour m'épauler et me faire comprendre que tout ira bien. Le manque de mon mari, mais je dois me battre comme toujours. Je suis réputée pour être une femme forte et battante, c'est pour cela que l'on m'a recrutée.

Cette nuit-là, j'étais seule demandant à Dean d'aller se reposer et les deux autres militaires de faire de même. Les radars connecter à mon ordinateur m'annonce quelque chose de positif, je ne saute pas de joie, mais je me dis que l'on avance et cette fois-ci on ne sera pas déçu. Je finis par m'assoupir sur un lit de camp, le soleil se lève sur le camps militaire, on donne l'ordre de sortir. On se prépare, je ne pensais pas que chose pareil aller se passer, on nous servez sur un plateau d'argent. Un rebelle s'était retrouver dans nos griffes, j'ai vu le regard de mon ami, il l'avait reconnu...J'allais me mettre entre eux, mais Dean été rapide, ses hommes fusil braqué sur le rebelle. On fit rentré NOTRE otage, hors de question qu'il nous échappe. Après des heures de négociation, on finit par lui faire cracher le morceau, il sent est prit dans la tronche, mais c'est mériter. A l'extérieur, je regarde Dean.

On va y arriver, cette nuit j'ai trouvé quelque chose, est justement c'était à l'adresse indiquer.

Mais, une phrase me stopper et retenu mon attention..Plus aucun survivant, je respire et ferme les yeux quelques secondes. J'attrape la main de mon supérieur, ami, beau-frère, bref! Je veux lui montrer que nous sommes souder et fort. On quitte notre base pour se rendre au Bunker que nous a indiquer le rebelle, cet endroit que j'ai localiser dans la nuit. Durant le trajet, les hommes et femmes aux ordres de Dean, se reposer, pendant que mon ami était perdu dans ses pensées. Moi, j'avais mon ordinateur et mes radars, je voyais le lieu et je calculer, je me renseigner. Je me focaliser sur une image, je m'approchais de mon interlocuteur.

Dean?, Regarde, j'ai réussi à télécharger grâce à nos rader cette image.

Je relève les yeux en posant ma main sur son épaule.

On ne perd pas espoir, elle est fort!


© Chieuze


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Dean Callahan
Membre adoré


♫ Avatar : Bradley Cooper
♫ Pseudo : Trinette


Carte d'identité
♫ Age du perso:
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: Que trouverons nous ? ( pv Ashley ) Jeu 29 Mai - 14:30


She's alive !
AVEC ASHLEY ROTENBERG

Un mois que nous étions sur place, que nous n'avions aucunes nouvelle de notre amie. Lorsque d'un coup nous serrions un otage, un mec que je reconnaissais de suite. Je me souviens que cela l'avait bien fait rire de tuer une jeune docteresse devant moi, qu'il rigolait de voir Grace si paniquée aussi. Mais je ne fis rien d'inconsidérer, je le menaçais juste pour lui faire avouer où se trouvait mon amie. Pourtant j'avais une envie irrésistible de lui tirer une balle de dans la tête pour en finir avec cet enfoiré. Mais au lieu de ça, je lui laissais la vie sauve, je me contentais de le faire prisonnier après qu'il nous aie annoncé que tous les otages avaient fini par mourir mais qu'on pourrait les retrouver dans une cave dans un des villages proches de nous. Alors nous partîmes tous ensemble pour la retrouver, pour en avoir le coeur net. C'était le coeur lourd de questions et de doutes que je montais dans le camion qui nous ramenait dans un village que nous avions sauvé et soigné, il y a quatre mois avec Grace. Nous revenions d'ailleurs de là bas lorsque nous avons été kidnappé. Je le connais si bien ! Mais l'important se trouvait juste à la sortie, une sorte de bunker, une cave dont la porte était cachée. Tout le trajet, je gambergeais, je réfléchissais à tout ce qui m'entourait. Je restais silencieux et Ashley, assise à mes côtés respectait totalement cela, en restant elle aussi silencieuse, travaillant sur ses recherches alors que moi, je regardais l'extérieur, le fusil braquer dans le vide, pensant toujours qu'on pourrait tomber dans une embuscade, elle et moi ! Là au détour de chaque route de cette affreuse terre rouge, je vois des corps s'empiler, sans différence d'âge ou de sexe. Des hommes, des femmes, des enfants, mutilés, battus à mort, exécutés. Des visions d'horreur que je commence à ne plus supporter et pourtant, je ne serais plus capable de faire autre chose que d'être dans l'armée, c'est pas un peu contradictoire comme sensation ?

C'est presque arrivé sur les lieux, qu'Ashley vient me montrer ce qu'elle a découvert grâce à ses ordinateurs, tous ses détecteurs. Il y a encore une personne vivante dans cette cave. Un sourire, très large sourire nait sur mon visage. Grace est vivante, je le savais très bien. Je l'aurais senti si il  lui était arrivé quoique ce soit, on est lié, par un lien invisible et invincible. Alors dès que le camion s'arrête, je saute en dehors, mais je demande bien entendu à mes hommes, ainsi qu'à mon amie, de faire attention, on ne sait pas sur quoi, ni sur qui on va pouvoir tomber. Nous y allons à tâtons, doucement, nous vérifions chaque recoin de cet endroit, pour être sûre que ce ne soit pas une embuscade ou un piège en tout genre. Mais non, nous arrivons, le coeur battant à la fameuse cave. Nous entrons alors et nous découvrons en premier une odeur horrible, je la reconnaitrais entre mille, l'odeur du corps en décomposition, puis le bruit, des mouches qui tournent autour de ces corps. Et lorsque nous ouvrons nos lampes torches, nous trouvons une jeune femme femme blonde, morte de peur, les yeux ouverts mais semblant ne pas nous voir, je ne sais pas depuis combien de temps, elle doit être ici, enfermée dans le noir. Je vais donc à ses côtés et lui ouvre ma gourde, pour lui donner un peu d'eau, pendant qu'un de mes hommes la détache, mais surtout pendant que Ashley et les autres s'occupent des corps, vérifiant si Grace n'est pas là ! J'appelle Gaylor, je lui demande de s'occuper de la jeune femme, de l'emmener au camion et de l'emmener un peu plus loin, nous l'appellerons pour revenir nous chercher. Mais avant de partir avec elle, cette jeune femme, infirmière de métier, parle à Ashley, en lui disant que les autres se trouvent dans le puit du village.

Le puit ? Ashley me regarde alors, avec une lueur d'espoir dans les yeux. Je lui sourie alors tendrement et je donne les ordres à mes hommes. Nous allons devoir faire une embuscade aux quelques rebelles qui restent la journée dans le camp. Nous nous mettons d'accord sur une tactique à prendre. Je viens alors dire à l'oreille de mon amie avant de démarrer.

- Tu as raison, elle est forte, on va la retrouver dans ce puit! Fais attention à toi !

Je ne voulais pas la perdre elle aussi. Mais avant de partir, alors que j'étais seul dans cette cave, je mis ma mains sur une de mes cicatrices au niveau de l'estomac, elle tirait. Je relevais alors mes vêtements pour découvrir que la cicatrice à sauter. Elle s'est réouverte ! Je pris alors ma ceinture que je serrais autour de cette blessure pour que le sang ne coule pas trop puis je ressortais. Tout pouvait débuter !

Nous nous battions contre une quinzaine de rebelles. Nous avions, les troupes américaines, le bonus de la surprise. Heureusement d'ailleurs, car la différence entre eux et nous, c'est qu'ils n'ont rien à perdre. Même pas la vie. Et nous voilà devant le puit. Pendant que moi et une demi douzaine des hommes gardons toujours un oeil sur l'horizon au cas où d'autres rebelles débarqueraient, Ashley et le reste de mon équipe regardaient au fond du puit.... C'est là que ....

© EKKINOX

_________________

"J'aime quand un plan se déroule sans accrocs!"
Malheureusement, c'est la véritable vie, nous ne sommes pas dans un film
!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ashley Rotenberg
Membre adoré


♫ Avatar : Diane Kruger
♫ Crédits : Obsession27
♫ Pseudo : Priscillia


Carte d'identité
♫ Age du perso: 27ans
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: Que trouverons nous ? ( pv Ashley ) Dim 1 Juin - 18:07

Ashley & Dean

« Que trouverons nous? »

Nous devions nous bouger, ont ne devaient pas rester sans rien faire plus longtemps. Notre otage été le seul à savoir ou retrouver Grace, les otages restés ici et non retrouvés depuis tous ses mois. Il ne fallait pas perdre de temps, chaque seconde compte et les victimes souffres et s'éteigne. Alors on prend la route, les armes en mains, les soldats qui nous épaules et on monte à bord du véhicule militaire. A cet instant, dans mon esprit des millions de choses me vienne en tête, mon mari, ma famille et j'échange quelque regards de compassion avec Dean, il a le teint fatigué et remplis de haine, la haine envers ce rebelle qui est restait en vie, j'ai empêcher le meurtre. Il était en plus notre seul espoir.

Durant le trajet, mon regard se posé sur ses corps sans vies. C'était une horreur, un tableau que l'on veut oublier, mais il sera compliquer d'oublier ce que l'on vie en ce moment même. C'est difficile, et il y a ce silence qui pèse dans le véhicule, les hommes et femmes fusils en main, ils guètes la moindre approche ou petite chose suspect. Dean et si silencieux, je respect cet instant et me plonge dans mes recherches. Je suis essentiel dans cet mission, j'ai accès avec mon ordinateur à des données et vues exceptionnelles. Je m'approche via les satellites du lieu, je peux y voir les entrées et les sorties du bunker. J'avance et j'aperçois l'intérieur, des détecteurs mis à ma disposition et je me rus vers mon meilleur ami. Je lui montre ce que je vies de découvrir, je sens se sourire et ce petit espoir dans ses yeux. Une personne est encore en vie, Grace! Je ne vois rien, mais elle ne peut pas être morte, non, j'ai toujours crus en elle et sa persévérance. Le véhicule s'arrête, Dean saute le premier, puis on suit derrière lui. On se retrouve face à notre mentor, à mon meilleur ami pour ma part, il nous demandes de faire attention à nous, d'être prudent et d'avoir les yeux partout. Puis, on ignore ce que l'on va trouver en bas, on s'enfonce dans la cave sombre. Je suis entre deux soldats, l'odeur nauséabonde et la visibilité compliquée. Mais, on avance et on pousse la porte, quand on arrive dans cette large pièce, on aperçois des corps au sol. Décomposés, mort depuis peu ou depuis quelques jours. C'est pire qu'un film d'horreur, mais nous devons faire notre job! On aperçois une femme en vie, la seule de ce lieu atroce, Dean la prend en charge immédiatement, pendant que l'on fouille tout de fond en comble. Mais rien...Personne d'autre en vie ou de Grace. La seule miraculée s'agrippe à moi, je la regarde elle s'approche et me murmure qu'une autre planque ce trouve dans un autre village. Elle m'explique qu'il y a un puits.

Aller on y va les gars!

Dean ordonne officiellement, on quitte la cave et j'ai l'espoir de retrouver mon amie, notre amie à nous deux. On remonte en courant, on discute et on se met au point. Nous sommes d'accords sur le déroulement de l'assaut, et Dean me murmure à l'oreille que j'avais raison. On allait retrouver Grace, puis il me demandait de faire attention. Je lui souris, et murmure.

Promis!

Mais avant d'atteindre le puits, nous venons d'être repérer par des rebelles. Un combats est mis en œuvre, c'est pas du propre, mais aucun de nous n'est blessé. Je me retourne et vois Dean, sa ceinture autour de la taille et le sang sur son pardessus.

Dean! Ca va?

Il me rassure, enfin il me dis que sait sa blessure qui a lâchée rien de méchant. Je suis plus sereine déjà, on arrive au puits, sous la protection du groupe, je me penche avec quatre autres hommes. Lumière allumée dans le fond du puits, je cris à haute voix.

En bas!! En bas! Y a du mouvement, faut que je descende...

Je me tourne vers les troupes...Je dois descendre.

Je serais prudente, je suis la seule à pouvoir descendre dans ce troue.


© Chieuze


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Grace Burton
Membre adoré


♫ Avatar : Sophia Bush
♫ Crédits : non


Carte d'identité
♫ Age du perso: 30 ans
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: Que trouverons nous ? ( pv Ashley ) Lun 2 Juin - 19:05





















❝ Grace is back !!!❞
Une petite citation ~


C'est là que...C'est là que c'est à moi de vous racontez ma propre version de l'histoire...Je m'étais réveillée, allongée par terre, incapable de bouger alors qu'une douleur lancinante envahissait tout mon corps. Mes oreilles bourdonnaient et j'étais incapable d'entendre le moindre son, certainement dû à l'explosion. Portant ma main à mon front, je me rendais compte que du sang coulait. Peinant à me relever, je me mis à vaciller encore sonnée puis, sans perdre une minute, je me mis à fouiller dans les débris. « DEAN !  Hurlais-je même si ma voix ne semblait être qu'un faible écho. J'utilisais le peu de force qu'il me restait à fouiller. Toujours. Encore découvrant des cadavres carbonisés, des larmes roulant sur mes joues. « DEANNNNNN !!!! ». C'est alors que je l’aperçus, baignant dans son sang, inconscient. Mon cœur sembla s'arrêter alors que je le regardais pendant quelques instants...Il ne pouvait pas...Il ne devait pas...Alors que j'allais m'approcher, je sentis des bras puissants m'attraper, m'agrippant par le cou. « NONNN ! NON !! LACHEZ Moiiii !!! NOOOOOON » . Encore eux. Toujours eux. Je me débattais, arrachant au passage la médaille que m'avait offert Dean, luttais pour que l'on ne m'éloigne pas de lui... L'homme qui me tenait fermement t qui n'était autre que celui que j'avais soigné lors de notre première mission, déclara d'un ton catégorique : « Mort ». A partir de cet instant, ma respiration se coupa, le néant m'envahit accompagné d'une souffrance indescriptible, ce fut comme si un poignard venait de lacérer mon cœur. Je ne savais pas combien de temps j'avais hurlé mais j'avais fini par m'évanouir...De chagrin.

Je m'étais réveillée quelques jours plus tard dans une cave, les yeux dans le vide, j'étais restée immobile, sans émettre le moindre son alors que, penchée au dessus de moi Mary me regardait avec inquiétude. Dean était mort et quelque chose en moi venait de céder. J'étais brisée. Autour de moi se trouvait Mary et deux autres médecins ainsi qu'une infirmière. En tout, nous étions restés six semaines dans cet endroit étroit plongé dans l'obscurité dont la chaleur était insoutenable. Lorsqu'ils nous firent sortir, mes yeux eurent beaucoup de mal à s'habituer à ce soleil si éblouissant. Enfin, je respirais..Nous entamions une marche qui dura environ une semaine, pour atteindre un village en dehors de la civilisation où la Seleka avait décidé de se réfugier, le temps de trouver des solutions contre l'ennemi, à présent, américains. Chaque semaine, ils prenaient des photos de Mary ou de Greg munis d'un journal et je compris très vite que nous étions, désormais, une monnaie d'échange. Au cours de cette intense marche où le soleil brûlait notre peau, nous traversions des paysages éclectiques passant d'un désert à des zones marécageuses. Ma jambe gauche, qui avait été écrasée par des blocs de gravas, ne semblait plus me supporter et je dus m'appuyer à de nombreuses reprises sur Mary pour ne pas tomber. Si je tombais, j'étais morte. A présent, Mary était mon seul soutien dans cet enfer....

Le village était surtout peuplé de femmes qui évitaient soigneusement notre regard. Néanmoins, les visages innocents des enfants étaient, quant à eux, une véritable bouffée d'oxygène. Les maisons n'étaient que de vulgaires paillotes mais il restait une cave appartenant à un ancien bunker et nous fûmes à nouveau enfermés dans ces endroits qui nous rendaient si claustrophobes, collés les uns aux autres comme de vulgaires chiens... Les combats reprirent et notre savoir-faire de médecins fut à nouveau exploité. Tel un pantin, j'exécutais mes tâches sans broncher. Mon métier était la seule chose qui me rattachait à la vie. Depuis la mort de Dean, je n'avais pas réussi à prononcer un seul mot, m'enfermant dans un mutisme volontaire. Même les visages d'Allistair et d'Ailis, gravés à jamais dans ma mémoire, ne parvenaient pas à me redonner de l'espoir. . Parfois, les soldats ramenaient des femmes qu'ils violaient sous nos yeux comme un avertissement même si cela ne les empêchait pas de nous caresser dans l'ombre. Nous étions battus, nous mourrions de faim, de soif et l'angoisse de ne pas savoir ce qu'il comptait faire de nous, nous rongeait tour à tour. Certains perdaient l'esprit, d'autres se faisaient tués et à chaque fois, je restais là à subir leurs tortures en me demandant combien de temps encore...Combien de temps encore allais-je devoir attendre avant d'être libérée ? La liberté, désormais, signifiait pour moi, la mort. Cela faisait trois mois que j'étais maintenue captive et je savais qu'il n'y avait désormais plus aucun espoir pour nous.

Ce jour tellement attendu finit par arriver. Depuis la dernière tentative d'évasion, nos bourreaux préféraient nous maintenir dans un vieux puits, nous balançant une échelle lorsqu'ils avaient besoin de nous. Une épidémie de paludisme avait envahie le village et nous nous efforcions de soigner chaque patient avec les moyens du bord malgré le peu de médicaments dont nous disposions. Au fil des jours, le nombre de cadavres s'empilaient, la plupart des enfants et le village fut placé en quarantaine. Au fil des jours, nous étions débordés. Sans médicaments, nous ne pouvions rien faire... Après deux semaines, la maladie sembla s'atténuer. En tout, 36 personnes étaient mortes et leurs cadavres avaient été brûlés pour éviter la propagation. Alors que je redescendais dans le puits, m'asseyant à même le sol, ma tête posée contre le mur, je croisais le regard de Mary qui me fixait intensément. « Depuis quand tu le sais ?  Me demanda-t-elle ». Je la regardais sans trop comprendre. « Depuis quand tu sais Grace ?». « Je ne voix pas de... » « Ne me prends pas pour une idiote ! Tu l'as, n'est ce pas ? Tu l'as attrapé ? ». « Voyons, Mary, on est tous vaccinés, c'est impossible, déclara Greg qui se tournait vers moi en me regardant à son tour ». Mary, se leva, déposant sa main sur mon front et ses yeux s’agrandirent. « Cela fait deux jours que la fièvre a commencé...murmurais-je. ». Greg plaqua une main sur sa bouche et nous dévisagea tour à tour tandis que Mary s'agenouillait à ma hauteur pour prendre mon pouls. « Pourquoi tu n'as pas utilisé l'une des seringues d’antidotes ? » « Et priver des enfants ? Voyons Mary...Je préfère mourir comme ça, en dormant, que d'attendre qu'ils m'exécutent... » « Ne dis pas ça, Grace, on va s'en... » « Dean est mort. Ma famille est loin. On a plus de nouvelles des troupes américaines depuis deux mois. Je suis si fatiguée...Je ne peux plus me battre. Je ne veux plus. Il n'y a plus d'espoir. ». Les larmes qui roulaient sur les joues de Mary, mon amie, me réchauffèrent le cœur. Même si j'étais dans un pays en guerre, même si les partisans de la Seleka avaient fini par me briser, je savais que je n'allais pas mourir seule.

Il n'y avait plus d'espoir. En tout cas, plus pour moi. Sans médicament, je savais que j'allais mourir. La maladie me rongeait peu à peu et devenue anorexique mon corps était trop faible pour lutter. Au bout du quatrième jour, j'étais incapable de me lever, la fièvre me terrassait, mon corps était secoué par d'intenses tremblements et les douleurs musculaires devenaient de plus en plus vives. Mes seules pensées étaient dirigées vers ma famille, ma petite fille que je ne verrais pas grandir, mon fiancé que je ne pourrais plus embrasser et mes amis qui me manquaient terriblement. « Les médecins, sortez ! ». Luttant pour ne pas m'évanouir, je regardais Mary, Greg, Tom, et Kate grimpaient à l'échelle alors que l'agitation semblait régner dans le village. Des coups de feu ? Non, non, la fièvre me faisait halluciner...Après avoir lancé un dernier regard à Mary, mes yeux se fermèrent et une sensation de paix m'envahit toute entière alors que je perdais connaissance me conduisant vers la fin ...




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Dean Callahan
Membre adoré


♫ Avatar : Bradley Cooper
♫ Pseudo : Trinette


Carte d'identité
♫ Age du perso:
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: Que trouverons nous ? ( pv Ashley ) Ven 11 Juil - 11:59


She's alive !
AVEC ASHLEY ROTENBERG

Nous y étions, il y avait encore des gens au fond de ce puit. Nous les entendions parler, pas distinctement, on aurait dit qu'ils chuchotaient, mais nous savions qu'ils étaient là. Alors moi et mes hommes, nous faisions attention à ce que  personne n'approche plus, pendant que Ashley allait y descendre. Et oui, elle est la seule qui pouvait le faire, sur ce point, elle a bien raison. Alors trois de mes hommes la préparaient, lui expliquaient comme elle devait réagir là-dedans. Ash' savait très bien tout cela, mais je crois que c'est une chose qui aide tout le monde dans une situation pareille, d'expliquer, de se concentrer sur quelque chose de différent. Et mon amie s'exécuta, les écouta, puis plongea dans ce trou. Moi, je respirais mal, ma blessure à l'estomac était réouverte, le sang giclait, je le ressentais. Mais la première chose, la première personne à qui je dois penser à l'heure actuelle c'est Grace. Elle est là, j'en suis sûr ! Un coup de feu est tiré derrière moi, je me retourne alors directement, près à viser. Mais il s'agit en fait d'une fausse alerte. Une des jeunes recrues qui nous accompagne à pris peur et à tirer. Sur une seconde de doute, j'ai entendu Ashley descendre d'un mètre ou deux plus rapidement que prévu. Les gars rattrapèrent la corde qui la retient et je viens sur le dessus du puit pour crier

- Ash' ça va ? Tu n'as rien ?

Puis je reviens à ma place, ne manquant pas de rassurer le jeune. L'erreur n'avait pas eue de conséquences donc, il pouvait se détendre et reprendre son poste lui aussi. Je regardais autour de moi, pour la sécurité, au cas où quelqu'un sortirait arme à la main d'une de ses bâtisses de fortune, mais surtout pour voir l'état de désolation de cet endroit. Les habitants vivaient dans des maisons de bois, pas très solide, les corps jonchaient chaque parcelle autour de la ville, comme une sorte de rempart mortuaire. Peut être était-ce pour faire comprendre aux étrangers que cet endroit n'était pas le bon pour s'arrêter. Je ne sais pas réellement jusqu'où a été l'horreur pour ceux qui sont encore vivants dans le fond de ce puit, mais je sais une chose, les femmes et les enfants que nous sortons peu à peu des maisons, sont effrayés, traumatisés, ils n'osent même pas lever le regard vers nous, ils regardent le sol. Pire encore, à chaque question qu'on leur pose, ils semblent de plus en plus mal à l'aise. Ils sont maigres, semblent même malade. J'entends d'ailleurs un gars qui me crie qu'il faut faire gaffe que la maladie rôde ici. Merde, maladie ! J'espère que les médecins ne l'ont pas attrapé. Je crie alors à Ash'

- Protège toi la bouche, tu as bien une bandana ou quelque chose ainsi ?

Mais voici que les premières personnes commençaient à remonter, me regardant comme si ils avaient vu un cadavre ambulant. Ils me croyaient surement mort. Je reconnaissais le visage de chacun. Le premier a sortir vu Greg, puis il y eu Tom, Kate et enfin Mary. A chaque visage qui ressortait de ce puit, mon coeur s'arrêtait un instant ce battre, espérant voir le doux visage de mon amie, mais également vu la maigreur et la pâleur dont ils étaient accablés. Mais là voilà, je fis signe à un de mes hommes de prendre ma place autour du puit, ce qu'il fit directement. J'avais mal, je sentais que le sang coulait le long de mon ventre, de ma jambe même mais je m'en foutais, l'important était mon amie. Je la pris dans mes bras et la posait à terre. Sachant maintenant ce qu'avaient les gosses et les femmes de ce village de manière formelle, le toubib qu'on avait pris avec nous avait préparer des vaccins mais également tout ce qu'il fallait comme antibiotiques pour que nous puissions les sauver. Je m'accroupis, je posais la tête de mon amie sur mes genoux lorsque le médecin vint lui appliquer ces piqûres. Et je priais, oui je me suis étonné à prié un Dieu qui n'avait pourtant plus grâce à mes yeux depuis mon départ d'ici. Ashley sortit à son tour de ce lieu noir, humide et surtout malade. Je levais les yeux apeurés vers elle, putain, j'ai pas fait tout ce chemin pour perdre Grace dans mes bras. Non, elle doit s'en sortir.

© EKKINOX

_________________

"J'aime quand un plan se déroule sans accrocs!"
Malheureusement, c'est la véritable vie, nous ne sommes pas dans un film
!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ashley Rotenberg
Membre adoré


♫ Avatar : Diane Kruger
♫ Crédits : Obsession27
♫ Pseudo : Priscillia


Carte d'identité
♫ Age du perso: 27ans
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: Que trouverons nous ? ( pv Ashley ) Lun 14 Juil - 15:51

Ashley & Dean

« Que trouverons nous? »

Nous y étions, j'avais attendu le moment de retrouver mon amie et la serrez dans mes bras. Mes avant tout ça, il fallait faire un boulot d'équipe.

Nous sommes arrivé au puits, il fait chaud et c'est étouffant, mais il faut aller jusqu'au bout. Alors je m'approche du puits pendant qu'une partie des troupes nous couvrent et font attention autour de nous. J'aperçois le mouvement au fond de ce trou, alors je dois descendre. Je sais que ça fait peur, mais ici à part moi il n'y a personne d'autre qui peut y aller. Je connais les conditions et ce n'est pas une première, je suis descendu dans des trucs tellement effrayant que je suis roder. Je regarde Dean, et mon ami comprends que j'ai raison. Il ordonne à ses hommes de m'équiper, je respire un bon coups. J'enfile tout l'équipement pour descendre dans le puits, mon corps est tendu mais je peux le faire. Je n'ai pas fais tout ce chemin, pour laisser nos compatriotes au fond d'un trou et mourir. Je me retrouve attachée à une corde, j'enjambe, une jambe puis la seconde. Je pose mes pieds contre la parois, j'ai écouter tous les conseils des professionnelles. Je savais tout ça, mais dans un tel moment on écoute et on exécute! Il n'y a pas de "je sais ci et je sais ça" on! Je m'enfonce dans ce trou, il manque d'air et c'est étouffant. J'ai chaud, c'est infernal, mais je descend en rappel et avec douceur. Je communique avec mes collègues, mais un tire ce fit entendre et je descend d'un seul coup. Je suis dans le vide et je pousse un cris, avant d'être arrêter brusquement et je percute le mur. Je n'ai rien. Dean cris en me demandant comment je vais. Je soupire.

Ça va Dean! Je continue, je descend.

Je continue le long de la parois, j'arrive à terre et je cris contact"!! Je me détache, je vois toutes ses personnes que l'on a perdu depuis des mois. Dean me cris de me cacher la bouche, j'attrape un tissu au niveau de ma cuisse et le positionne autour de nez et ma bouche. Quoi? Je ne sais pas encore, mais je suis certaine que je suis entourer d'une épidémie. Au sol Grace est dans un mauvais états, Greg, Tom, Kate et Mary sont en larmes en me voyant. Je n'ai pas le temps de les serrer dans mes bras, même si j'ai envie. Alors je les fais monter un par un. Moi, je agenouille auprès de mon amie. Grace est inconsciente, je la bouge.

Grace?! Grace?!

J'attache la jeune femme et demande à mon équipe de la remonter, je me retrouve seule au fond du trou. La corde reviens à moi et je quitte ce trou à rat, je m'appuie au rebord du puis avec l'aide d'un militaire. Je retire mon harnais et me rus vers le médecin allongé au sol, Dean était proche de moi, son regard sombre et apeurer. Je posa ma main sur son épaule, le médecin qui était venu avec nous s'occuper de Grace.

T'inquiète pas, elle est forte et elle va revenir avec nous saine et sauve.

Je serrais la main de mon ami dans la mienne, je voulais voir Grace se réveillée. Voir qu'elle était avec nous, qu'elle allait rentré chez elle voir son compagnon et sa fille.


© Chieuze


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Grace Burton
Membre adoré


♫ Avatar : Sophia Bush
♫ Crédits : non


Carte d'identité
♫ Age du perso: 30 ans
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: Que trouverons nous ? ( pv Ashley ) Ven 18 Juil - 23:31





















 ❝ Grace is back !!!❞
Une petite citation ~





En ouvrant les yeux, je découvrais que j’étais allongée dans l’herbe. Aucun nuage ne semblait inquiété cette immensité de bleu et  le soleil caressait doucement mon visage. Je me redressais avec lenteur admirant quelques instants ce paysage qui semblait m’apaiser.  En me levant, je me rendais compte que je me trouvais dans un champ, peuplé de fleurs, dont l’immensité me fit presque perdre l’équilibre.  « Grace ? Appela quelqu’un ». Cette voix...Positionnant ma main en visière, une silhouette apparut au loin. Un homme se tenait à l’extrêmité du champ, me faisant de grands signes. Un sourire s’étira sur mes lèvres tandis que je m’élançais vers cet individu que j’avais tant aimé. Nate…Mon premier amour. L’homme que la vie m’avait arrachée.  Je me jetais dans ses bras alors qu’il me faisait tournoyer, nos rires s’envolant vers les cieux.  Lorsqu’il me reposa par terre, je remarquais que d’autres personnes se tenaient à ses côtés, mon père, mes grands-parents… «  Tu nous as tellement manqués ma chérie… déclara ma grand-mère tandis que j’essuyais les larmes de joie qui roulaient sur ses joues ». Heureuse, j’enlaçais, embrassais toutes ces personnes qui m’avaient quittées trop tôt et que je retrouvais à présent pour l’éternité. « Il est temps, tu viens ? déclara Nate en me tendant sa main ».  « Mais…Et les autres ? Demandais-je en pensant à tous ceux que je laissais derrière moi… » Ma fille, mon époux, mes amis…  « Ne t’en fais pas pour eux…Tu les retrouveras bientôt… ». Je me saisis de la main de Nate, un sentiment de paix m’envahissant toute entière tandis qu’une lumière aveuglante m’éblouissait… «  []GRACE, GRACE ». Ashley ? Une lumière éblouissait mes yeux provoquée par une lampe. «  Elle reprend conscience, cria quelqu’un ». En ouvrant les yeux, je discernais le visage de Dean. Il me tenait dans ses bras comme une enfant. « Alors, ca y est, murmurais-je. Je suis morte. ». Le regard de mon ami croisa le mien avant que mes yeux ne roulent à nouveau dans leurs orbites . « Docteur Burton ? Restez avec nous. Restez avec nous. ». Je tournais la tête vers une jeune femme  dont les mains se balladaient sur l’entièreté de mon corps secoués par des tremblements violents. Ma réalité semblait altérée alors que je luttais pour ne pas retomber dans l’inconscience, ne quittant plus Dean des yeux., incapable de bouger « Tu saignes…murmurais -je grelottante ».  La jeune femme qui s’occupait de moi, ne sembla pas accorder d’importance à ce que je disais s’agitant dans tous les sens tout en continuant de me parler. Sa voix était déjà lointaine quand je tombais dans les ténèbres et la douleur, convulsant sur mon ami, que j’avais enfin retrouvé.

Un plafond. C’était la première chose que je découvris en ouvrant les yeux. Depuis combien de temps n’avais-je pas vu des murs ? Ma tête était lourde, je me sentais droguée. En levant le bras avec lenteur, je découvrais une perfusion implantée dans ma chair. « Docteur Burton ? déclara une voix ». Un visage apparut devant mes yeux, il s’agissait de la même femme qui s’était occupée de moi. « Je m’appelle Audrey. Je suis ravie de vous rencontrer. Voilà une semaine et demi que tout le monde attend votre réveil. Comment vous sentez vous ? » « Où est-ce que je suis ? murmurais-je en tentant de me redresser, ce qui ressemblait  à un véritable exploit ». « Vous êtes à l’ambassade américaine. Nous attendions que votre fièvre tombe pour vous ramener aux Etats-Unis par avion. ». Je hochais doucement la tête posant cette dernière sur un oreiller bien moelleux. La jeune femme m’expliqua ensuite que mon état avait été instable durant plusieurs journées et que j’étais même tombé dans le coma durant deux jours. Anorexique, le paludisme avait ravagé le semblant de force que je possédais. « Vous allez encore  être sujette à une batterie d’examens mais pour le moment, je vais vous laisser vous reposer. » Elle réajusta ma perfusion puis sortit de la chambre. En me redressant avec lenteur encore engourdie,  je pris conscience de la présence d’Ashley sur un fauteuil à côté du lit. La jeune femme était profondèment endormie. Ses cheveux blonds en bataille indiquaient qu’elle avait certainement passé de nombreuses journées sur ce canapé. Quand je tournais la tête vers le bout de mon lit, j’apperçus Dean, appuyé contre un mur qui m’observait depuis de longues minutes déjà. De grandes cernes entourés ses yeux et je me doutais qu’il avait dû veiller sur moi durant toutes ces journées où j’étais endormie. Un mince sourire étira mes lèvres «  Alors c’est bien vrai…C’est fini… ». Une larme roula sur ma joue, une joie immense s’emparant de moi.






© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Que trouverons nous ? ( pv Ashley )

Revenir en haut Aller en bas

Que trouverons nous ? ( pv Ashley )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen City :: Là où je t'emmènerai... :: Au bout du monde-